Quartier Latin

Quartier Latin

5 km Paris 6e 3h

culturelle

romantique

historique

DEBUT DU PARCOURS !

1 – Fontaine Saint Michel

adresse visite paris7b Place Saint-Michel, 75006 Paris

À voir

  • La place
  • Les sculptures sur la fontaine
  • Les spectacles de rue quasi quotidiens (après 13h)

fontaine visite paris Votre balade débute ici. Au pied de la Fontaine de la place Saint-Michel. Sachez qu’elle fut inaugurée en 1860 lors du creusement des boulevards haussmanniens. Et Napoléon III a alors souhaité y voir figurer une statue en son honneur… Fort heureusement un autre projet fut retenu !

C’est donc l’idée du bien contre le mal qui emporta le cœur des parisiens : vous pouvez y observer l’Archange Michel terrasser le diable. Ils sont tous deux entourés de chimères menaçantes mais pas de panique ! Ils sont tous deux protégés par un arc de triomphe. Pour info les statues au dessus des 4 colonnes représentent les vertus cardinales à savoir : la prudence, la justice, la tempérance et la force.

icone visite parisAu niveau technique, sa construction a pris deux ans. Et il a fallu pas moins de 9 architectes pour construire l’édifice. Au final celle-ci fait quand même 26 mètres de hauteur pour 15 de large !

Alors il fallait s’y attendre, les parisiens l’ont d’abord critiquée : elle n’était « pas cohérente », « pourquoi n’était-elle pas au centre de la place », etc… Mais bon, comme la tour Eiffel, elle a fini par mettre tout le monde d’accord. Et elle fut même classée monument historique par la ville de Paris !

icone visite parisVotre défi

  • Tournez le dos à la fontaine et jetez lui deux pièces (pas une !) comme le veut la tradition. Il paraît que ça porte chance icone visite paris
image ville de paris visite paris

2 – The Abbey Bookshop

 icone visite paris29 Rue de la Parcheminerie, 75005 Paris

À voir

  • La porte ciselée de la librairie
  • L’intérieur digne d’un film de Harry Potter

Vous ne vous êtes jamais demandé pourquoi le quartier latin se nomme ainsi ? Et bien sachez que c’est l’un des plus anciens quartiers de la ville. Paris était alors divisé en 3 sections : la cité, la ville et l’université.

Comme vous l’aurez deviné, vous êtes ici sur les terres de l’université. Et l’enseignement se faisait alors en latin. D’où le nom de quartier latin. Vous captez ?

icone visite parisBref les étudiants ont besoin de livres pour étudier. Vous ne serez donc pas étonnés que le quartier latin soit LE quartier des libraires. Et The Abbey Bookshop n’est pas n’importe quelle librairie.

Vous trouverez ici pas moins de 35 000 livres en anglais ! Cette librairie anglophone a été ouverte en 1989 par un canadien. C’est devenu au fil du temps un lieu de convergence des étudiants anglophones à Paris. Alors elle est certes moins connue que sa voisine Shakespeare&Co mais aussi beaucoup plus tranquille ! Pas grave si vous ne parlez pas l’english : entrez et découvrez une atmosphère digne d’un film d’Harry Potter !

icone visite parisPar ailleurs sachez que vous êtes rue de la Parcheminerie. C’est ici que le business du livre a vu le jour à Paris. La rue s’appelait alors « rue des Ecrivains ». Jusqu’à ce que des fabricants de parchemin s’y installent… À la fin du Moyen Age. Un des plus vieux quartiers de Paris qu’on vous a dit !

visite parisVotre défi

  • Trouvez quelle ville est la capitale du Canada!

3 – Shakespeare&Company

icone visite paris37 Rue de la Bûcherie, 75005 Paris

À voir

  • La jolie devanture
  • La cathédrale de Notre-Dame en face
  • L’intérieur

Les intellectuels du monde entier sont amoureux du quartier latin. Et c’est réciproque. La preuve en est, vous êtes devant une institution littéraire de la rive gauche : la fameuse librairie anglophone Shakespeare&Company. (encore une !)

Pour info, son nom lui vient d’une autre librairie qui se trouvait non loin de là, à Odéon. Et elle était alors fréquentée par les auteurs de la « génération perdue ». Vous ne connaissez pas ? Ernest Hemingway, James Joyce ça vous parle peut-être ? D’ailleurs si vous avez encore un doute, la fille du fondateur et actuelle gérante s’appelle Sylvia… Comme la propriétaire de l’ancienne librairie !

icone visite parisL’établissement est à la fois une bibliothèque, une librairie et un café. Mais ce qui fait son petit plus, c’est que vous pouvez y dormir ! Et oui, en échange de quelques heures de travail en salle vous y logerez gratis. D’ailleurs depuis son ouverture on estime à 30 000 le nombre d’écrivains et d’artistes passés par là ! Dormant entre les livres.

icone visite parisEt pour la petite histoire, les résidents sont appelés des « Tumbleweeds ». Quezaco? Vous savez, ce sont ces herbes séchées qui volent au gré du vent (comme dans les westerns). C’est y pas mignon ça ? Avouez-le, des vrais poètes !

visite parisVotre défi

  • Tentez d’avoir un lit pour la nuit !

4 – Rue de Bièvre

À voir

  • ancienne résidence de François Mitterrand
  • statue de l’archange St Michel

Petite parenthèse: la rue de Bièvre est l’une des plus anciennes rues de Paris. Son tracé actuel figurait déjà dans des cartes et des écrits datant de 1224!

icone visite parisSachez qu’elle a trouvé sa célébrité en la personne de François Mitterrand. Et oui, notre ancien président y a résidé au n°22 durant ses deux septennats. Bloquant ainsi la rue à la circulation pendant 14 ans!

icone visite parisAlors allez-y! Déambulez autant qu’il vous chante maintenant que c’est permis. Et ne manquez pas au n°12 de la rue la statue de l’archange St Michel terrassant (encore!) le démon.

visite paris
visite paris

5 – Le collège des Bernardins

icone visite paris20 rue de Poissy, 75005 Paris

À voir

  • La nef

icone visite parisComme indiqué précédemment vous êtes sur la rive de l’Université. Pas étonnant donc de vous retrouver au collège des Bernardins. On enseigne ici depuis 1248. Allez-y, faites le calcul : ça fait plus de 700 ans !

Bon… À l’époque l’enseignement était l’affaire de l’église. Et comme les hommes d’église ne sont jamais que des hommes, on doit sa construction à une guerre d’egos. Les différents ordres religieux se disputaient alors gloire et fidèles. Et l’ordre des cisterciens ordonna la construction du collège des bernardins. Tout ça pour montrer qu’ils en ont un plus gros (collège) que les autres…

icone visite parisQuoiqu’il en soit le bâtiment a le mérite d’avoir traversé les époques. Il fut confisqué à l’église à partir de 1790 pour devenir une prison puis une caserne avant d’être racheté par le diocèse de Paris en 2001. Afin de lui redonner sa mission initiale : à la fois éducative, culturelle et un lieu de rencontre.

Et si le bâtiment vous paraît flambant neuf c’est normal. Il a été rénové pour plus de 50 millions d’euros. Il est maintenant classé aux monuments historiques de Paris.

Alors si vous avez un petit creux, c’est le moment d’aller déguster un gâteau sous la célèbre nef des Bernardins. Tout d’abord parce que c’est l’une des plus stylée de Paris. Mais aussi pour participer à une bonne action : le restaurant la Tables des Bernardins est une entreprise d’insertion professionnelle. Vous aiderez ainsi des hommes et des femmes en situation d’exclusion ! La classe non ?!

icone visite parisVotre défi

  • Inscrivez-vous à l’un des nombreux cours gratuits !
visite paris

6 – Les arènes de Lutèce

icone visite parisEntrée au 49 rue Monge, 75005 Paris

icone visite parisHoraires : 8h/9h à 18h/19h30 selon la saison

À voir

  • Les arènes

icone visite parisVous voici arrivés aux arènes de Lutèce. Le seul vestige encore debout de l’époque Gallo-romaine de Paris (avec les Thermes de Cluny). L’édifice aurait été construit entre le Ier et le IIe siècle. Il y a presque 2000 ans !

icone visite parisCet amphithéâtre pouvait accueillir jusqu’à 15 000 spectateurs. Et il a la particularité de posséder une scène. Celle-ci se distingue d’ailleurs par sa longueur : 41,20 mètres ! Il y était alors représenté des pièces de théâtre. Mais aussi des combats dans le rond central. Vous savez ? Comme Russel Crow dans Gladiator.

Alors on ne connaît pas l’histoire exacte de ce lieu. Cependant on sait que les arènes avaient été ensevelies lors de l’expansion de Paris. Au point même que les parisiens oublièrent leur existence. Finalement elles réapparurent par hasard lors des travaux d’aménagement de la rue Monge en 1860 ! Après deux ans de fouilles le site fut dévoilé au public. Mais il fallut attendre encore jusqu’en 1918 pour les voir enfin restaurées.

icone visite parisLes arènes font aujourd’hui partie intégrante du square Capitan. C’est un lieu de détente à l’abri du vacarme de la ville. Et plusieurs espèces d’arbres plantées ici ont reçu le label « arbre remarquable de France ». Alors n’hésitez pas à prendre de la hauteur afin d’apprécier ce lieu exceptionnel !

icone visite parisVotre défi

  • C’est le moment de vous donner la réplique. Donnez-vous en spectacle!
visite paris

7 – La rue Mouffetard

À voir

  • La façade du n°134
  • L’enseigne de l’immeuble n°122
  • La jolie place de la Contrescarpe

icone visite parisIci commencent les choses sérieuses. Vous êtes au pied de LA rue la plus animée du quartier latin : la rue Mouffetard. Et faut dire que ça fait un moment que ça dure puisque son tracé daterait du IIIème siècle.

Ici pas d’école. C’est le chemin par lequel était acheminée la viande en ville. Les bêtes étaient alors abattues sur les rives de la Bièvre qui passe sous vos pieds. Et ça sentait vraiment fort… « Mouffetard » vient d’ailleurs du mot « mouffette » qui signifiait alors « odeur insoutenable » !

Enfin… Aujourd’hui c’est l’une des rues les plus charmantes de Paris. Et elle recèle de nombreuses anecdotes. Souvenez-vous par exemple du Fabuleux destin d’Amélie Poulain : c’est en bas de la rue, au n°134 qu’a été tournée la scène de Bretodeau (et pas bretoneau).

Hélas la cabine téléphonique a été retiré depuis mais séchez vos larmes et levez les yeux. Jolie façade non ? Elle a été commandée en 1929 par un traiteur italien qui souhaitait rendre sa boutique plus attractive. Pari réussi !

icone visite parisMaintenant pensez à vous arrêter au n°53. Vous y êtes ? Immeuble moderne et sans intérêt on vous l’accorde… Oui mais c’est ici que fut découvert le fameux trésor de la rue Mouffetard : pas moins de 3210 monnaies d’or ayant appartenues au conseiller de Louis XV… 30 kilos d’or si vous préférez !

On vous invite maintenant à apprécier la rue et son atmosphère jusqu’à la jolie place de la Contrescarpe !

visite paris
visite paris

8 – La maison Verlaine

icone visite paris39 Rue Descartes, 75005 Paris

C’est le moment de faire un stop au 39 rue Descartes les amis. L’enseigne ne vous dit rien ? Regardez juste au dessus : c’est ici qu’est mort le fameux poète Paul Verlaine ! Et comme on est sympa, on vous fait un petit récap’ de son parcours :

Paulo c’est l’archétype du poète maudit. Vous savez, ceux qui ne connaissent la gloire qu’après leur mort. Alors bon… Faut dire qu’il était pas commode le Paulo pour son époque !

icone visite parisDéjà il aimait les garçons et un en particulier : Arthur Rimbaud (l’autre star déchue des poètes français). Leur relation a été passionnelle et orageuse… Elle lui inspira des poèmes audacieux recueillis dans le très bon Romances sans paroles. Et à manquer de mots, Paul finira par tirer sur Arthur lors d’une dispute ! Ça lui valut deux longues années en prison…

À sa sortie il renoua avec le catholicisme et se remit à écrire. Des œuvres plus « classique » telles que Sagesse ou Jadis et naguère. Cependant ça ne l’empêcha pas d’entretenir une relation tout aussi passionnelle avec la bouteille. Le goujat, c’était un vrai alcoolo ! Au point même qu’il finira seul et sans le sou. Isolé de tous à errer dans les bars du quartier…

icone visite parisCoté écriture en revanche c’était un bon. Il avait une aisance particulière à jouer avec les rythmes impairs. C’était un très bon « technicien de la poésie » si vous préférez. Ajoutez à cela sa capacité à associer images mélancoliques et joyeuses et vous avez un poète complet !

On vous recommande vraiment de vous (re)plonger dans son œuvre. Promis ce ne sera pas du temps perdu !

icone visite parisVotre défi

  • Rédigez un joli poème sur ce parcours et envoyez-le-nous. Nous le diffuserons sur Walkerz.co !

9 – L’église

Saint-Etienne-du-Mont

icone visite parisPlace Sainte-Geneviève, 75005 Paris

icone visite paris lundi : de 18h30 à 19h30, du mardi au vendredi : de 8h45 à 19h45 (le mercredi jusqu’à 22h), samedi : de 8h45 à 12h et de 14h à 19h45, dimanche : de 8h45 à 12h15 et de 14h30 à 19h45

À voir

  • Les marches extérieures
  • L’orgue datant de 1630
  • Les vitraux
  • La chasse de Saint Geneviève

Vous êtes ici devant l’église Saint-Étienne-du-Mont. Alors certes elles ont souvent l’air de se ressembler… Et pourtant. Celle-ci se démarque des autres !

icone visite parisDéjà côté cinéma : avant d’entrer, observez les marches qui se trouvent sur le côté. Si on vous dit Minuit à Paris ça vous parle ? Et oui. Elles ont servi de décor pour le film du réalisateur Woody Allen ! À n’en pas douter l’une des plus belles « cartes postales cinématographiques » de Paris.

Par ailleurs saviez-vous que les églises catholiques sont construites en forme de croix ? Et bien celle-ci n’échappe pas à la règle. En revanche l’architecte devait pas être très frais au moment de dessiner les plans car la structure est tordue ! En effet le cœur du bâtiment est désaxé par rapport à la nef.

Maintenant place à l’intérieur. Vous voyez l’orgue imposant ? Et bien sachez qu’il a été construit en 1630. Vous imaginez ? Ça lui fait environ 400 ans et pas une ride ! Enfin… de vous à nous il a eu droit à un petit lifting après un incendie de 1760.

icone visite parisAdmirez aussi les vitraux colorés. Ils ne sont malheureusement pas d’origine. Mais ça ne les empêches pas d’être tout beaux et tout colorés. On dirait presque du street art vous ne trouvez pas ?

Ah oui, et pour infos, plusieurs personnalités sont enterrées ici parmi lesquelles les écrivains Jean Racine ou Blaise Pascal.

visite paris
visite paris
visite paris

10 – Le Panthéon

icone visite parisPlace du Panthéon, 75005 Paris

À voir

  • Bah… Le Panthéon

icone visite parisEst-il vraiment nécessaire de vous dire ou regarder ? Comme vous le savez le Panthéon est associé aux plus grands noms de notre nation. Mais êtes-vous sûr de bien connaître son histoire ?

Pour commencer ce devait être une église… Une de plus ! Et puis bon… La révolution française est passée par là et les français eurent d’autres projets pour ce joli bâtiment : honorer les grands hommes de la patrie !

Sa construction débuta en 1764 et prit pas moins de 26 ans ! Faut dire que c’était une vraie galère. Le sol était poreux et de très mauvaises qualité… Tout ça à cause des potiers Gallo-romains qui avaient creusés des galeries 16 siècles auparavant. Heureusement vous pouvez remercier les maçons de la Creuse : LES spécialistes du bâtiment à cette époque.

icone visite parisNiveau architectural le bâtiment s’inspire du Panthéon de Rome. Nous devons son apparence à l’architecte Jacques-Germain Soufflot. Un petit malin : c’est le premier à avoir fait usage des mathématiques pour évaluer la résistance des matériaux. Sans ça le bâtiment se serait effondré sous le poids du dôme !

Le Panthéon a donc ouvert ses portes en 1790. Et un an plus tard on lui attribua le rôle de nécropole. Il compte aujourd’hui 74 résidents dont seulement 4 femmes, 6 étrangers et 1 noir (en la personne de Félix Éboué) … Question profession, les militaires sont les plus représentés. Suivis des politiciens et des scientifiques.

icone visite parisVotre défi

  • Trouvez qui est la dernière femme à être entrée au Panthéon ?

11 – Université Paris Sorbonne

Votre parcours se termine ici. Place de la Sorbonne. Devant les portes du bâtiment historique de l’université. Sachez que c’est l’une des plus anciennes et des plus prestigieuses de France. Doit-on le rappeler ?

icone visite parisL’établissement existe depuis 1257 et compte parmi ses anciens élèves plusieurs prix Nobel. Mais pas que. Des hommes et des femmes politiques y ont également fait leurs classes : des plus douteux à la plus intègre, on peut citer Laurent Gbagbo, Dominique Strauss-Kahn, Laurent Wauquiez et Christiane Taubira.

55 300 étudiants y étaient inscrits en 2017. Dont 10 000 étrangers et 4 400 doctorants (le grade universitaire le plus élevé). Et l’établissement apparaît d’ailleurs régulièrement dans des classements internationaux en matière de recherche.

icone visite parisMais la Place de la Sorbonne est avant tout connu pour ses manifestations étudiantes. C’est même un lieu symbolique de Mai 68. Et depuis, le bâtiment est pris d’assaut et quasi systématiquement occupé à chaque mouvement étudiant. Comme par exemple en 2006, lors des manifestations contre le contrat première embauche.

Voilà ! Un grand merci pour votre attention. On espère que ça vous a plu et on vous dit à bientôt !

visite paris