Passages de Paris

Passages secrets

3 km Paris 1er 2h30

talons rouges

chic

insolite

romantique

DEBUT DU PARCOURS !

1 – Métro Louvre – Rivoli

8 Rue de l’Amiral de Coligny, 75001 Paris

Bienvenu à tous!

Vous vous apprêtez à parcourir les passages entre le quartier du Louvre et celui de l’Opéra. Vous découvrirez leur raison d’être et les personnalités qui y ont vécu. Vous apprécierez également le parcours en lui-même en coupant à travers les immeubles comme dans un film d’espion!

Alors vous êtes prêt? C’est parti!

2 – Galerie Vérot-Dodat

#galerieChic

rue Jean-Jacques Rousseau, 75001 Paris

Horaires d’ouverture
Lundi-samedi, 7h-22h.

À voir

  • Galerie Louboutin
  • Café de l’époque

Vous voici arrivé au 1er passage de ce parcours : la Galerie Véro-Dodat.

Alors bon, aujourd’hui on ferait mieux de l’appeler galerie Louboutin. Vous savez, la marque de talons rouges. Et oui c’est ici qu’a ouvert la première enseigne qui existe toujours. La classe vous trouvez pas ?

Pour info, sa construction date de 1826. L’idée était alors de relier les quartiers très fréquentés des Halles et du Palais-Royal. Le passage fait par ailleurs 80 mètres de long. Pas le plus long donc. Mais il a été aménagé de façon à donner une illusion de profondeur : notamment par sa faible hauteur sous plafond. Admirez les peintures de paysages au passage !

En sortant, ne manquez pas le Café de l’époque. Il faut savoir qu’il a le même âge que la galerie ! Un peu comme un vieux couple, il traverse les époques mais ne se démode pas.

Votre défi

Mesdemoiselles, Imaginez vous sur des talons et faites-nous un défilé digne des plus grands tops model!

3 – Galerie des Proues

#galerieHistorique

1 Galerie des Proues, 75001 Paris

Horaires d’ouverture
Octobre-mars : tous les jours, 8h-20h30.
Avril-septembre : tous les jours, 8h-22h30.

À voir

  • Les sculptures de la galeries des proues
  • Les colonnes de Buren

Faisons maintenant un saut 198 ans en arrière. Vous y êtes ? C’est en 1628 qu’a été érigée la galerie des Proues. Alors sachez que c’est l’unique vestige du Palais Cardinal où résidait Richelieu. Le reste a malheureusement été ravagé par un incendie en 1763… Une tragédie !

La galerie a été nommée ainsi en référence aux proues des navires. Quezaco ? Vous savez ce sont les statues à l’avant des bateaux dans les films de pirates. Tout ça parce que feu le cardinal était surintendant de la Navigation pour le compte de la France.

Sachez que cette galerie est en extérieur. Tel un porche faisant le tour de la place des colonnes. Et c’est aujourd’hui un haut lieu de la mode à Paris. Chaque année y sont organisés des défilés durant la fashion week. Et notamment ceux de la fameuse Isabel Marant. Qui ça ? Rien d’autre que le « Meilleur créateur de mode » aux globes de cristal 2014. L’équivalent des Oscars si vous préférez !

Votre défi

Tel un top model prenez la pose en équilibre sur une des colonnes !



4 – Galerie Vivienne

#laPlusEmblématique

5 Rue de la Banque, 75002 Paris

Horaires d’ouverture
8h30-20h30

À voir

  • Les mosaïques au sol
  • La verrière

Bon autant vous le dire tout de suite. Vous êtes dans la galerie la plus emblématique de Paris ! La galerie Vivienne a été construite en 1823 à deux pas de la bibliothèque Richelieu et du Palais-Royal. Pas mal comme emplacement !

Niveau esthétique, apprécierez les mosaïques aux motifs colorés. Elles sont l’œuvre de Giandomenico Facchina : notre céramiste italien était une véritable star à son époque. Et on lui doit entre autre les mosaïques de l’Opéra Garnier. Mais aussi la restauration de la Basilique Saint Marc à Venise ! Et comme toutes stars qui se respectent, il a signé son œuvre… À même le sol comme le voulait la coutume de l’époque !

Pour la petite histoire la galerie est liée à un célèbre personnage : un certain Eugène-François dit « Vidocq ». Et oui ! Celui qui a été incarné au cinéma par Depardieu puis Vincent Cassel a résidé au n°13. Alors pour ceux qui ne savent pas… Vidocq est un aventurier français qui fut successivement : délinquant, bagnard, indicateur puis policier et enfin détective privé ! Bref il a pas chômé !

Mais son plus grand fait d’armes est d’avoir été le chef de l’officieuse « brigade de sûreté ». Pour le compte de la préfecture de police de Paris. Et on peut dire que l’adage « la fin justifie les moyens » colle parfaitement aux méthodes euh… Comment dire… Peu orthodoxes utilisées par la brigade pour interpeller les suspects !

Votre défi

Trouvez la/les signatures de Giandomenico Facchina


5 – Galerie Colbert

#lAuthentique

2 bis Rue Vivienne, 75002 Paris

Horaires d’ouverture
Tous les jours, sans interruption.

À voir

  • La grande coupole
  • La brasserie le Grand Colbert

« L’authentique » ou la galerie des chercheurs ! En effet la galerie est détenue aujourd’hui par la Bibliothèque nationale de France. Et elle abrite de nombreuses institutions liées à l’histoire de l’art ainsi qu’au patrimoine culturel.

Alors la galerie Colbert est moins « bling-bling » que sa voisine. Et ce malgré une rénovation en 1980. Faut dire qu’à 154 ans qui dirait non à un petit lifting ?! En tout cas pas sa magnifique rotonde surmontée d’une coupole en verre. Un des musts de cette galerie.

Et vous voyez la statue qui trône en son centre ? Il s’agit d’Eurydice : la bien-aimée d’Orphée qu’il tentera de sauver des enfers… Au péril de sa vie ! Vous savez ? Dans la mythologie grecque.

Avant de sortir admirez la brasserie « Le Grand Colbert ». Avec son décor Art nouveau. Nous on est fan ! Et cette institution a été le théâtre de tournages pour le cinéma. Parmi lesquels on peut noter « Tout peut arriver ». Vous savez ? La comédie romantique où Jack Nicholson donne la réplique à Diane Keaton. Et pour les plus jeunes souvenez-vous de « Qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu ? ». C’est ici même que Christian Clavier et Chantal Lauby y font la connaissance de leur gendre !

Votre défi

Vous photographier à la table de Jack Nicholson


6 – Passage Choiseul

#PassagelePlusLong

61 Rue Sainte-Anne, 75002 Paris
Accès par le passage Saint-Anne

À voir

  • La grande verrière rénovée

Vous arrivez à voir le bout du tunnel ? Vous inquiétez pas nous aussi on galère ! Et pour cause : avec 190 mètre de long pour 3,7 de large, le passage Choiseul a la particularité d’être le plus long de ce parcours ! Et il a fallu pas moins de deux ans pour le construire. Entre 1825 et 1827.

Alors pour infos il a été pensé dans le prolongement de la rue du même nom. Et comme beaucoup d’autres il est progressivement tombé en décrépitude.

L’écrivain Louis Ferdinand Céline y a d’ailleurs habité enfant. Sa mère y tenait alors une boutique de « nouveautés » au n°67. Et le passage était dans un tel état d’insalubrité qu’il l’immortalisa en 1936 : dans son livre Mort à crédit il parle du « passage des Bérézinas » … Bérézi quoi ? Il s’agit d’un marécage se situant en Biélorussie… Ou l’armée de Napoléon s’est fait ratatiner par les russes. Bref on vous laisse imaginer l’ambiance !

Heureusement il a connu un regain de fréquentation dès 1970. Alors on dit merci qui ? Merci Kenzo ! Le fameux couturier a décidé à l’époque d’y ouvrir une boutique. Bah oui. On est pas dans le quartier japonais de Paris pour rien !

Et en 2012 le passage Choiseul à fait l’objet d’une rénovation par l’architecte Jean Frédéric. Résultat : une toiture flambant neuve !

Votre défi

Vous êtes bien échauffés ? C’est parti pour un sprint ! (Pour infos Usain Bolt court le 200m en 19s30 !)


7 – Rue des colonnes

4bis Rue des Colonnes, 75002 Paris

À voir

  • Les colonnes

Vous arrivez maintenant rue des colonnes. Bon. Comme son nom l’indique ce n’est pas un passage. Mais le projet initial était bien d’y construire une galerie couverte. Histoire de permettre à une clientèle aisée de rejoindre le théâtre(Feydeau) de la rue Feydeau sans craindre la pluie.

Pour la petite histoire le projet a été pensé pendant la révolution française. Il a connu de nombreux rebondissements ! Et il ne reste aujourd’hui pour seul vestige que les 41 colonnes. La voie était alors privée et fermée par d’imposantes grilles la nuit.

C’est finalement sa fréquentation qui a poussé la municipalité à en faire une rue. Mais il y avait comme un petit problème : la chaussée ne mesurait que 7 mètres de large… Soit moins que la taille autorisée par la loi pour ouvrir une rue à Paris en 1783. Du coup nos petits malins de propriétaires ont indiqué une largeur de 13 mètres… Prenant en compte les parties couvertes par les colonnes ! Pas très honnête mais sacrément efficace !

Sachez enfin que la rue connaît son aspect actuel depuis le percement de la rue de la Bourse. On vous l’a dit… Quels nombreux rebondissements elle a connus la rue des colonnes !

Votre défi

Pour les familles : réalisez un GIF ou tout les membres de la famille sortiraient leur tête des différents cotés des colonnes.

8 – Passage des Panoramas

24 Passage des Panoramas, 75002 Paris

Horaires d’ouverture
Ouvert toute l’année sans interruption, 6h à minuit.(l’entrée se fait par la galerie Feydeau)

À voir

  • La boutique du graveur Stern
  • Les collectionneurs de timbres
  • Le restaurant Victoria station

C’est le plus ancien des passages couverts de Paris. Et surtout un des premiers passages commerciaux couverts d’Europe… Un genre d’ancêtre des Mall Center !

Le passage des Panoramas a vu le jour en 1799. Et il aurait inspiré bon nombre d’autres galeries. Parmi lesquelles la fameuse « cour de Paris » à Budapest. Mais le passage se démarque aussi et surtout par ses ramifications : elles lui donnent de véritables airs de labyrinthe !

Son artère principale est très fréquentée… Voire même blindé ! Au point qu’il est parfois difficile de s’y faire un chemin. Mais ça vaut le coup : cette dernière fait la part belle aux collectionneurs de cartes postales, de monnaies et de timbres anciens. On y trouve les meilleures pièces de collection de la capitale. Et tout ça grâce au très renommé Graveur Stern qui y installa son imprimerie en 1834. La façade de la boutique historique est d’ailleurs toujours visible. À l’angle du passage des Panoramas et de la galerie des Variétés.

Pour ceux qui aiment le théâtre sachez que le passage abrite l’un des plus anciens de Paris : le Théâtre des Variétés a été inauguré en 1807… Et il est toujours en activité. Ce qui lui fait pas moins de 212 ans ! #Respect

PS : Si vous avez un petit creux, n’hésitez pas à faire un stop au « wagon-restaurant » Victoria Station. Vous allez kiffer son décor de vieux train !

Votre défi

Trouvez un timbre de votre âge !



9 – Passage Jouffroy

#lePlusFréquenté

7 Passage Jouffroy, 75009 Paris

Horaires d’ouverture
7h-21h30

À voir

  • Le salon de thé Valentin
  • Le musée Grévin (payant)
  • Les escaliers

Bon… Si vous lisez ça c’est que vous avez survécu à la traversée des grands Boulevards. Bravo à vous ! Vous êtes maintenant au passage Jouffroy. Il a été construit en 1836 dans le prolongement du passage des Panoramas. Et c’est aujourd’hui le plus fréquenté de Paris.

Alors on pourrait tenter d’expliquer ça par son architecture. Avec sa jolie verrière en forme d’olive. Ou son dallage en marbre qui a été rénové en 1987. Ou bien même avec son escalier qui permet de palier l’inclinaison du terrain…

Mais ce qui fait sa renommée c’est avant tout la variété et l’originalité des établissements qu’il abrite… À commencer par le fameux musée Grévin ! Vous savez ? Avec ses personnages de cire. Vous y trouverez également des cannes, des livres anciens et des spécialistes du papier. Et certaines vitrines sont vraiment stylées.

Et pour ceux qui n’avaient pas l’estomac pour un vrai repas : l’incontournable salon de thé Valentin sera le lieu idéal pour faire une pause.

10 – Passage Verdeau

1 Passage Verdeau, 75009 Paris

Horaires d’ouverture
Lundi-vendredi, 7h30-21h
week-end, 7h30-20h30

À voir

  • Les boutiques d’antiquités
  • Le magasin de photo au 14/16

Le passage Verdeau c’est un peu le petit frère de la bande. Le dernier arrivé. Toujours dans le prolongement des passages des Panoramas et Jourffroy, il a été construit en 1846.

Et comme les petits derniers il a souffert de la comparaison avec ses aînés… Faut dire qu’en plus d’être plus petit il est également moins bien situé. Mais nous on l’aime bien pour ça ! Il est bien plus calme.

Au passage vous apprécierez sa haute verrière en arêtes de poisson. De style néoclassique et épuré. Elle en fait le passage le plus éclairé des trois !

C’est également le passage des Antiquaires qui attirent de nombreux collectionneurs en tous genres. Notamment pour les vieux livres.

À noter que le magasin du 14-16 était auparavant un magasin de photo comme en atteste l’enseigne. On aperçoit encore des autocollants Kodak!

11 – Passage des Princes

#LePlusJeune

9 Passage des Princes, 75002 Paris

Horaires d’ouverture
Lundi-samedi, 8h-20h. Fermé le dimanche

À voir

  • La verrière
  • les boutiques de jouets pour enfant
  • L’horloge
  • La salle de jeux « la tête dans les nuages »

Vous arrivez au dernier passage de ce parcours. Et c’est accessoirement le dernier construit à Paris. Alors ne vous fiez pas à son apparence il est bien plus jeune qu’il en a l’air : le passage des princes a été édifié en 1860 puis détruit en 1985… Pour être finalement reconstruit en 1995 !

L’horloge semble être le seul vestige « d’époque » encore debout. L’inscription inscrite au dessus témoigne de son histoire. : c’était la propriété d’une compagnie d’assurance vie… Une certaine compagnie nommée Allianz. Ça vous parle ?!

Enfin le passage porte bien son nom : c’est le temple du jeu pour petits et grands ! Au rez-de-chaussée vous trouverez plein de magasins de jouets et de jeux vidéos. Tandis qu’au sous-sol se trouve la plus grande salle de jeux en Europe… La si bien nommée (décidément)  » Tête dans les nuages ».

Votre défi

Retombez en enfance et allez vous faire une partie de jeux vidéos à la Tête dans les nuages !



12 – Métro Richelieu Drouot

#finDuParcours

Vous voilà arrivés à la fin du parcours. On espère que vous avez apprécié !